Berkane

News / Events

Saïdia rapproche ses estivants du 7ème art

11/08/2017 Non classé
Cinéma sans frontières

Réconcilier les Marocains avec le septième art et insuffler la culture cinématographique dans la région de l’Oriental. C’est dans cet esprit que l’association Al Amal pour la cohabitation et le développement organise, jusqu’au 27 août à Saïdia, la troisième édition du festival «Cinéma sans frontières». Une manifestation ambitieuse et haute en couleur qui permettra au public de visionner bon nombre de films en plein air, mais également de participer à des ateliers pédagogiques et formateurs dans le domaine.

L’évènement culturel de grande envergure propose aux visiteurs de la province de l’Oriental ainsi qu’à ses habitants d’assister à des projections d’œuvres cinématographiques en plein air. Au total, près d’une douzaine de films de genres diversifiés seront projetés, dont six longs métrages en compétition. Parmi les films programmés, figurent «Ma famille entre deux terres» de la réalisatrice franco-algèrienne Nadja Harek, «Au pays des merveilles» de Jihan El Bahar, «Contes de mon village» de l’Algérien Karim Traydia ou encore «Rêves d’une oasis» de Aziz Lakhouader.

Des œuvres marocaines issues d’autres pays arabes et européens qui dépeignent la dure réalité des immigrés marocains, et qui expriment leur profond attachement au pays d’origine.  Ces films dans l’air du temps seront évalués par un jury de renom, présidé par le réalisateur marocain Mohamed Ismail. Bon nombre de prix pourront être décrochés à l’issue de la compétition, dont ceux des meilleurs réalisateur, scénariste et acteur. Mais la distinction la plus élevée sera symbolisée par le grand prix «Perle bleue», lequel récompensera le meilleur film dans la catégorie long métrage.

Au programme figurent aussi des tables rondes qui permettront de sensibiliser le grand public au septième art et à la littérature. Des ateliers seront également organisés afin de former les passionnés du domaine aux dernières techniques de réalisation, incluant notamment la maîtrise de l’image et du son.

Il s’agit d’un évènement dont l’objectif est de développer l’intérêt des Marocains pour le septième art en optant pour la proximité culturelle, selon le directeur de la manifestation, Benyounes Bahkani. Un concept qui pourrait être développé par la suite dans d’autres régions, d’autant plus qu’il bénéficie du soutien du ministère de la Culture et de la Communication.